Qui je suis

Si je regarde mon parcours, je suis tentée de dire qu’il est plutôt atypique.

L’existence m’a fait le cadeau de m’ouvrir des portes vers différents métiers : enseignante de portugais, journaliste dans la presse écrite et à la radio, animatrice d’ateliers d’écriture, psychomagnétiseuse. Je suis aussi auteure de plusieurs ouvrages (poésie, théâtre, récits de vie…). Le point commun à toutes ces activités ? Deux passions : les gens et les mots.

J’aime être à l’écoute des autres et les accompagner sur leur chemin de vie. J’ai besoin d’écrire depuis mon enfance avec le désir de laisser une trace tout en me libérant des souffrances de mon vécu.

J’aime transmettre

Je suis née à Lisbonne et à l’âge de 10 ans, j’ai pris avec mes parents la route de l’exil jusqu’à Paris. L’écriture m’a permis de transcender la douleur d’avoir quitté mon pays natal et d’assumer comme un bel atout ma double identité culturelle. Une maîtrise en langue portugaise obtenue à la Sorbonne a enrichi mon bagage de connaissances sur ma culture d’origine. J’ai souhaité ensuite enseigner le portugais en France ce qui est encore aujourd’hui pour moi source de grande joie. À travers l’enseignement d’une langue, j’aime transmettre le savoir vivre et le savoir-être d’un peuple auquel je suis fière d’appartenir.

Je suis une autodidacte

A l’image de ce grand saut vers l’inconnu de mon enfance, d’autres moments de prise de risque ont jalonné ma vie. Plusieurs opportunités de me lancer dans de nouvelles activités se sont offertes à moi. Grâce à mon caractère enthousiaste et entreprenant, j’ai osé explorer ces voies qui m’ont inspiré de nouveaux projets et défis, même si je n’avais pas le diplôme adéquat. Je me suis alors formée sur le tas quand j’ai commencé à animer une émission quotidienne sur Radio ALFA. Mon goût pour les mots et mes capacités à rédiger m’ont ouvert les portes de la presse écrite territoriale ou encore de l’animation d’ateliers d’écriture. Et je dois avouer qu’apprendre de façon empirique me va bien.

Energie arbre

Pourquoi je pratique le psychomagnétisme ?

Le psychomagnétisme est la dernière voie en date que je la vie m’a invitée à emprunter. En fait, elle m’est apparue comme le fruit de plusieurs années d’introspection, d’une volonté profonde de mieux comprendre qui j’étais et quelle était ma place. Sur ce cheminement d’éveil, différentes personnes ont croisé ma route et m’ont permis d’avancer. J’ai d’abord découvert la psychogénéalogie qui m’a conduite à faire sur moi un travail de thérapie psychogénéalogique et transgénérationnelle, complété par des recherches et analyses personnelles. Au cours de cette démarche vers une meilleure connaissance de soi, j’ai pu faire les « bonnes rencontres » qui m’ont aidé à mieux découvrir mes capacités. J’ai pris conscience que mes mains « sentaient » ce qui est invisible en nous ou dans ce qui nous entoure. Assez rapidement, il est devenu évident qu’il me fallait trouver la meilleure façon de mettre ce don en pratique. Et c’est auprès d’un magnétiseur que s’est concrétisée cette aspiration, en suivant avec Jean Angius une formation de psychomagnétisme. Sans tarder, j’ai commencé à exercer cette thérapie auprès de mon entourage.

Je suis une passeuse

J’apprécie beaucoup de travailler en synergie tout en gardant mon indépendance. L’idée de partager un cabinet avec d’autres praticiens commençait à prendre forme lorsque j’ai saisi l’opportunité de m’installer à Pontoise, dans une jolie maison de ville où nous sommes cinq praticiens. C’est un endroit et une configuration de travail qui me vont à merveille. Comme dans toutes mes autres activités, je laisse libre cours à mon goût pour les rencontres et les échanges tout en créant du lien entre les personnes.