Témoignage de Laëtitia

« Dès que Paula m’a reçue, je l’ai de suite sentie à mon écoute. Et c’est sans doute ce que je recherchais en allant la voir, car je n’avais pas un problème bien identifié mais plutôt la sensation d’un malaise, d’un mal-être en moi, dont je cherchais à comprendre l’origine pour me sentir mieux. Je crois que j’ai préféré m’orienter vers un psychomagnétiseur plutôt qu’un psychologue ou psychiatre car je sentais bien que ce malaise était tout aussi physique que psychique. Cette fameuse boule dans le ventre ou dans la gorge, vous savez, qui paralyse trop souvent le quotidien.

Ce que j’ai apprécié chez Paula, c’est non seulement son écoute, mais aussi une sorte de douceur, qui m’a mise en confiance. On a d’abord beaucoup parlé. C’est d’ailleurs le principe de la séance : 45 minutes d’échange puis 45 minutes de magnétisme. Ce temps de parole m’a été très nécessaire justement avant d’aborder la seconde phase. C’est un temps où on se centre sur soi, où on essaie d’aller chercher au fond de soi ce qui nous ronge.

Ensuite, Paula m’a demandé de m’allonger et c’est là qu’a commencé la séance de magnétisme. Cela peut paraître un peu impressionnant la première fois, mais c’est très apaisant. Très rapidement, Paula a pu sentir où se situaient mes blocages, mes énergies négatives, en survolant mon corps de ses mains. Et selon les significations des différents chakras, on s’aperçoit au final que ces blocages physiques sont étroitement liés à ce qu’on vit ou ce qu’on a vécu.

C’est une expérience unique que je recommande vivement. J’ai vraiment eu la sensation que ses mains puisaient les mauvaises énergies et aidaient mon corps à s’étirer, se grandir, s’ouvrir. C’est une sensation physique très agréable, surtout pour moi, qui est de nature assez anxieuse. J’ai été très surprise de ressentir en une seule séance les bienfaits du psychomagnétisme. Je me suis sentie davantage reliée à mon corps et plus en confiance avec moi-même et je comprends mieux aujourd’hui à quel point les blessures psychiques peuvent rester ancrées dans notre corps. »

Laëtitia